poem page

A une danseuse noire

David Diop


Négresse ma chaude rumeur d’Afrique
Ma terre d’énigme et mon fruit de raison
Tu es danse par la joie nue de ton sourire
Par l’offrande de tes seins et tes secrets pouvoirs
Tu es danse par les légendes d’or des nuits nuptiales
Par les temps nouveaux et les rythmes séculaires
Négresse triomphe multiplié de rêves et d’étoiles 
Maîtresse docile à l’étreinte des koras
Tu es danse par le vertige
Par la magie des reins recommençant le monde
Tu es danse
Et les mythes autour de moi brûlent
Autour de moi les perruques du savoir
En grands feux de joie dans le ciel de tes pas 
Tu es danse
Et brûlent les faux dieux sous ta flamme verticale
Tu es le visage de l’initié
Sacrifiant la folie auprès de l’arbre-gardien
Tu es l’idée du Tout et la voix de l’Ancien.
Lancée grave à l’assaut des chimères
Tu es le Verbe qui explose
En gerbes miraculeuses sur les côtes de l’oubli.

To a Black Dancer

Samantha DeStefano


Black woman my hot rumble of Africa
My land of enigma and my fruit of reason
You are dance by the nude joy of your smile
By the offering of your breasts and your secret powers
You are dance by the golden legends of wedding nights
By new times and ancient rhythms 
Black woman unceasing triumph of dreams and stars
Docile mistress in the kora harps’ embrace
You are dance by the giddiness
By the magic of loins beginning the world anew
You are dance
And the myths around me burn
Around me the wigs of learning
In great fires of joy in the sky of your steps
You are dance
And false gods burn beneath your vertical flame
You are the face of the initiate
Sacrificing folly beneath the guardian tree
You are the idea of All and the voice of the Ancient.
Gravely hurled to attack chimeras
You are the Word that explodes
In miraculous bursts on the coasts of oblivion.